Échantillons de traduction

Littérature

J'ai passé ma journée à marcher sur les collines. Des écharpes de brume traînaient dans la plaine, mais sur les hauteurs, une lumière dorée exaltait les ocres, les bruns, les rouges des vignes et des arbres qui brûlaient dans l'air immobile.

Si vous saviez combien j'aime l'automne, combien je me sens accordé à cette saison. Les ardeurs de l'été ont pris fin, et avec elles, les tensions, parfois le mal-être qu'elles entraînent. Une douceur est là, présente dans l'air, les lumières, les ciels qui pâlissent. En elle se profile la menace du déclin, et c'est peut-être cette menace qui donne tant de prix à la splendeur de ces journées où la vie jette ses derniers feux.

Saison des fruits, des récoltes, de la surabondance. Maturité. J'ai toujours associé cette saison à ce que représente pour moi la femme, la mère, a ce qui opère en la majorité d'entre vous et dont l'homme est si loin.

Extrait de Dans la lumière des saisons,
de Charles Juliet. Copyright P.O.L 1991

Literature

I spent the day walking in the hills. Skeins of mist lingered in the plain, but on the high ground a golden light brought out the ochres, browns and reds of the vines and trees, so that they glowed in the motionless air.

If you only knew how I love the autumn: how I feel in tune with this season. The sultry days of summer have come to an end, relieving the tensions, sometimes even distress, that they bring with them. There is a softness in the air, in the light and in the paling skies; the first hints of impending decline are beginning to become manifest. Perhaps it is this that lends such immeasurable value to the splendour of these days when the last fires of life are aflame.

A season of fruits, of harvest and of rich abundance. Maturity. I have always associated this season with my conception of woman, the mother-being: that principle which moves within most of you, and from which we men are so far removed.

Extract from In the Light of the Seasons,
by Charles Juliet.